La route des îles

De Grenoble, puis Besançon vers la Roche Bernard, mon Kangoo connait la route. C'est avec plaisir que je retrouve Boisbarbu ainsi que nos amis Thierry et Murielle. Cette année encore, beaucoup de travail d'aménagement, de réparations et de préparation sur Boisbarbu. Le pont est moins vert que du temps ou il hivernait à Foleux, à la lisière du bois dans la brume de la Vilaine. Perché sur son terre-plein de Marzan, il respire mieux. Quel plaisir que de retrouver les cabines refaites à neuf au prix d'un gros travail avec Evelyne ces 2 derniers automnes. Regardez plutôt: https://www.clubfeeling1090.fr/les-vaigrages/vaigrages-cabine-arriere et https://www.clubfeeling1090.fr/les-vaigrages/vaigrage-cab-av-boisbarbu

Loic et François me rejoignent en fin de semaine pour un coup de main final à la mise à l'eau: antifouling, plan de pont, gréage des voiles, ...

Un bon apprentissage à la vie de marin. Puis c'est Brigitte qui vient compléter l'équipage pour une semaine en direction de Brest, par les îles.

Oui, c'est bien la route des îles bretonnes que je voulais faire découvrir à mes équipiers et c'est vraiment réussi, au-delà de nos attentes. Non seulement nous faisons étape aux grandes classiques: Houat, Belle-Ile, Groix, Glénan, mais nous nous payons aussi le luxe de relâcher à Sein, Ouessant, et Molène. La mer d'Iroise n'accorde pas souvent ces escales, mais cette année, le vent modéré et bien orienté, la clémence de la mer, nous permettent ce grand schlem des îles. Mon équipage, conscient de ce privilège, est ravi-comblé.

Houat:

Belle Ile:

Sein:

Ouessant:

Molène:

Grosse déception de ma part de ne pas pouvoir participer au rassemblement des Feeling la Rochelle (planning trop tendu), mais grande chance d'avoir pu croiser de près l'Hermione, notre prestigieux vieux gréement français. Equipage émerveillé et très excité, lorsque l'Hermione nous contacte par VHF pour discuter la route de collision avec notre Boisbarbu.

Le temps est maussade, bruineux, très frais et même parfois brumeux. Mais Boisbarbu connait son chemin, les passes, les abris. Il profite des courants, et se cale sur la marée.

Brigitte aime pêcher, l'hiver sur les lacs gelés de Norvège, et ce printemps en mer. J'ai donc ré équipé les apparaux du bord, et bien m'en a pris, puisque nous avons pu savourer les délices d'un maquereau (le deuxième s'étant décroché de l'hameçon) et une orphie (curieusement ligotée). Une heure de la mer à la poële. Hmmm !!

A chaque escale, grande balade à pied, baignade pour Brigitte, et séance aquarelle pour François.

Loïc pose son sac à terre à Camaret, alors que Brigitte et François débarquent à Brest, ou Evelyne me rejoint.

Rendez-vous en Bretagne nord.

 

retour en haut de page