L'heure des bilans

Le bilan après plusieurs années à terre:

Ce fut une formidable expérience, marine, humaine et de couple.

Cette année reste toujours un moment extrèmement fort et réussi de notre vie. C'est une ressource d'énergie, un solide appui.

Une découverte profonde de soi même, et un grand recul par rapport au boulot. Cette année sabbatique n'a pas du tout nuit à ma carrière professionelle, mais au contraire elle l'a boostée. Je m'attache maintenant aux choses essentielles.

Là ou des couples se sont brisés pendant une telle expérience, le notre s'est renforcé, intensifié, dans l'intimité et la complicité de la vie à bord.

Je regrette juste de ne pas avoir vécu cette expérience plus tôt, et je conseille aux jeunes qui le peuvent, qui le veulent de vivre cela plus tot, avec leurs enfants, plusieurs fois dans leur vie.

Chaque année, nous avons maintenant la chance de pouvoir passer plusieurs mois à bord de Boisbarbu, ou d'une certaine manière nous poursuivons la route entamée pendant cette année fantastique.

 

Le bilan à chaud, tel qu'exprrimé 3 semaines après le retour, au WE des équipiers:

Ce fut une fantastique experience, de voile, de navigation, de vie en mer, d'observation de la nature, d'humilite devant les forces d' Eole et de Neptune, de voyage, de temps libre, de temps pour soi, de rencontres avec d'autres navigateurs. et une formidable aventure humaine. Une aventure ou on decouvre les gens (equipiers, copains, locaux), et ou on se decouvre essentiellement soi-meme, face aux elements, face aux autres.

Plus qu'un voyage, plus qu'une experience ce fut une tranche de vie, une maniere de vivre, proche des elements naturels, avec un minimum de contraintes, mais des soucis et activites tres "terre a terre" , comme l'approvisionnement en eau, la production d'energie electrique, le calcul de la route a suivre, la bonne tenue du mouillage. Pas mal de nuits blanches.

Le role de skipper est fatigant, mais passionant: Naviguer requiert des competences tres tres variees, qui vont de la mecanique diesel, a la dynamique de groupe avec des equipages tous differents, en passant par le cablage electrique, la plomberie, l'informatique, la enuiserie, l'electronique, la resine et la fibre de verre, la cartographie, le bobinage des demarreurs, l'escalade dans le greement, les reparations sous marines, l'astronomie, la plannification des sejours des equipages, l'interpretation des feux lumineux, la peche, la negociation et la diplomatie avec les autorites locales, l'osmose inverse, la gestion du sommeil, la reparation des voiles, etc, ...

L'année en chiffres:

Si c' etait a refaire:

Ce qui a bien tenu:

Ce qui a casse:

Les + :

Au terme de ce voyage fantastique a la voile, c'est un immense bonheur pour moi que d'avoir reve, projete, plannifie, organise, execute et accompli ce periple, ce reve qu'Evelyne et moi avons transforme en realite.

Depuis des annees, ce voyage etait trace dans ma tete, il me fallait le realiser pour le decouvrir et me transformer a son contact. Voyage au bout de la mer, ou la destination n' a pas tant d' importance que le parcours lui-meme, son deroulement, qui fut un parcours initiatique et revelateur

C'est une grande fierte pour Evelyne comme pour moi, que d'avoir ramene a Port St Louis, Boisbarbu qui est devenu mon ami, apres cette grande boucle dans l'Atlantique, parsemee d'embuches.

C'est un grand bonheur que d'avoir vecu ces instants tres forts avec Evelyne dans une entente et une entraide parfaites, et d'en ressortir avec une connaissance mutuelle plus intime et une complicite plus profonde, au cours des epreuves du parcours

Et il y eut de grands plaisirs : le plaisir de devaler les grandes voiles de l'Atlantique dans des surfs interminables, le plaisir de recoudre une voile sur le pont de Boisbarbu au soleil, le plaisir d' un reveil dans une crique bordee de cocotiers et de savoir que l'on dispose entierement de sa journee.

Nous avons une conviction tres forte, a travers notre experience, et celle des navigateurs que nous avons rencontres, c' est « Choisis ta Vie ». Un slogan que nous aimerions transmettre.

C'est une grande joie que d'avoir fait participer nos parents et amis a cette aventure, d'avoir pu partager ces emotions avec vous et avec ceux que nous avons rencontres au gre du vent. Je pense en particulier aux equipages de Trusquin, d'Amaroli, de Winnie Pooh, et aux enfants de Madouan.

La ou on est alle, on s' est decouvert soi-meme. Car en bateau comme dans tout voyage, on emporte tout avec soi.

Voyage ou l' on decouvre une autre maniere de vivre, que l' on partage souvent avec emotion avec d' autres navigateurs, certains etant devenus des amis, de nouveaux amis.

Maintenant, le retour

Nos equipages:

Un grand Merci a:

Nous avons maintenant toute l'énergie et le sourire pour rentrer dans ce monde tourbillonnant, avec déjà en tête, l'espoir de préparer une autre aventure, en mer, dans le désert, ou en montagne…

Bon vent a vous,
Evelyne et Gérard.

retour en haut de page